Saint-Boniface : 675 AD à 754 AD

L'APÔTRE DE LA GERMANIE

Boniface, qui à l'origine s'appelle Winfrith, est né en 675, près d'Exeter, dans le Wessex, en Angleterre. L'enfant, dont la vocation fut précoce, fut élevé comme un oblat bénédictin. À Nursling, il compléta si bien son instruction qu'il devint maître dans le monastère du lieu. À 30 ans, il fut ordonné prêtre. En 711, il partait avec quelques compagnons pour la Frise (Hollande). L'année suivante, Use rendait à Rome. Le Pape Grégoire II changea son nom en celui de Boniface (“celui qui a un destin favorable”) et le lança dans sa mission auprès des tribus germaniques, en Thuringe et en Hesse.

st_boniface.png

En 722, le Pape le rappelait à Rome afin de l'ordonner évêque; Revenu en pays de mission, il commença 'son évangélisation par un acte assez spectaculaire en abattant, près de Fritzlar, le chêne vénéré par les païens, consacré au dieu Thor '. En réponse au compte rendu de son travail, le nouveau pape Grégoire III lui envoya le «pallium», c'est-à dire lui conféra la dignité d'archevêque. Il se tourna vers la Bavière où il installa éventuellement 4 évêques à Salzbourg, Freising, Ratisbonne et Passau; il retourna à Rome remettre au pape le bilan de son travail.
Il s'adonna ensuite à la réforme de l'Église franque.
En 744, il fonda le monastère de Fulda à l'âge de 60 ans. En 748, il devint archevêque de Mayence. L'évangélisation des païens, Boniface continuait d'y penser malgré son âge. Il se tourna vers la Frise, premier théâtre de ses missions. Dans ses dernières instructions il écrivait: «Je ne puis renoncer à ce voyage tant désiré. Mon dernier jour approche. Bientôt affranchi de la prison de ce corps, j'irai recueillir la récompense éternelle...»

Le 5 juin 754, lui et ses compagnons furent massacrés à pokkum, en Frise. Son corps fut ramené à Fulda. Fulda est demeuré le centre religieux de l'Allemagne catholique.